Le top 6 de mes rouges à lèvres préférés

J’adore le maquillage mais s’il y a bien un produit que j’aime par dessus tout c’est le rouge à lèvres. C’est pourtant un produit cosmétique que j’ai boudé pendant de longues années. À l’adolescence, quand j’ai commencé à me maquiller, j’avais horreur de me voir avec du rouge à lèvres. J’avais l’impression de quelque chose en trop, je trouvais que c’était inconfortable et surtout je pense que ça faisait trop dame pour moi. À 15 ans, on est pas forcément prête à assumer des lèvres hyper dessinées et à l’époque, le nude était introuvable dans les marques proposées chez Monoprix (j’ai l’impression d’être un dinosaure en disant ça…), bref c’était pas vraiment dans la tendance. D’ailleurs, à l’époque (donc il y a un peu plus de dix ans), le maquillage lui-même n’était pas encore ultra tendance. Il a fallu l’arrivée des blogs beauté et des youtubeuses pour démocratiser un peu plus le maquillage et en faire quelque chose de populaire et accessible. C’est du moins l’impression que j’en ai !

Bref, tout ça pour dire que depuis quelques années, je suis devenue une convaincue du rouge à lèvres. J’en porte quasi quotidiennement et j’ai mes petits chouchous. Mes rouges à lèvres je les aime passionnément, je les bichonne, je les collectionne, bref je les aime d’amour. Grandes marques de parfumerie ou marques de grandes surfaces, peu m’importe : il y a du bon et du mauvais dans quasiment toutes les marques.

Voici mes 6 rouges à lèvres préférés du moment :

 

1) Le nude parfait !

Lipstories Sephora, teinte : n°02 landing in Shangaï (8,99 € chez Séphora) 

P1030809

P1030817

P1030906 (2)P1030899

Ce rouge à lèvres Sephora est mon préféré du moment. Je le mets tous les jours depuis quelques semaines sans parvenir à m’en lasser. Si ça continue, je vais devoir faire des stocks pour en avoir d’avance (trop peur qu’ils arrêtent cette gamme de rouges à lèvres!). Pour moi c’est le nude parfait ! Il est un peu plus rosé en vrai que sur les photos ci-dessus. C’est une texture crème qui tient longtemps et qui donne un rendu naturel. Le rapport qualité/prix est ici parfait. Ce petit rouge à lèvres Sephora n’a absolument rien à envier aux grandes marques pourtant plus onéreuses. Si vous chercher LE nude parfait, courrez acheter celui-ci.

 

 

2) Le « mes lèvres en mieux »

Le Marc, teinte n° 246 Slow Burn, Marc Jacobs (30,50 € chez Sephora) 

 

P1030811P1030819P1030836 (2)P1030837 (2)

Pour décrire la teinte Slow burn, je dirais qu’elle se situe entre le nude et le bois-de-rose. Ce rouge à lèvres a quasiment la couleur de mes lèvres au naturel et c’est pour ça que je l’adore. Quand je ne sais pas trop quelle couleur mettre sur les lèvres, j’opte pour celle là. A mes yeux, c’est la couleur idéale pour les brunes à la peau claire. Ce rouge à lèvres a une texture crème. La pigmentation est incroyable et il a le mérite d’être très confortable à porter.

 

 

3) Le framboise discret

Le rouge Givenchy, teinte n° 203 Rose dentelle, Givenchy (36€ chez Sephora)

 

P1030814P1030815P1030847 (2)P1030846 (2)

Cette teinte est une merveille pour l’hiver. La couleur illumine le visage tout en étant discrète. C’est une teinte portable en toute occasion : en week-end, en soirée, au travail. C’est ce que j’appelle les « teintes caméléon ». Selon moi, c’est une teinte qui irait merveilleusement aux rousses.

Là encore, c’est une texture crème. Ce rouge à lèvres nécessite quelques retouches au cours de la journée et a tendance à baver un peu. C’est son seul point faible. En revanche, le packaging est incroyable (le toucher cuir est hyper chic et l’objet est lourd en main) et l’odeur est très agréable (légèrement vanillée).

 

 

4) Le framboise flashy

Rouge Velvet the lipstick, teinte n° 04 Hip Hip Pink, Bourjois (13,99€ chez Monoprix)

P1030825P1030827P1030854 (2)P1030859 (2)

MERCI Bourjois pour cette merveille ! Le rouge à lèvres est une réussite à lui seul. La texture du raisin est proche de celle du beurre. L’application est un peu déroutante au début tant ça glisse mais c’est en fait hyper agréable. Le raisin a une forme particulière (une sorte d’ovale) ce qui facilité grandement le maquillage des lèvres. Impossible de se louper avec ce rouge à lèvres.

Bon et la couleur ? C’est un splendide framboise parfait pour l’hiver ! Je l’aime vraiment beaucoup !

 

5) Le rouge à lèvres « Terracotta » 

Liquid Mat, teinte Trendsetter, Huda Beauty (21,99€ chez Sephora) 

P1030829P1030831

P1030868 (2)P1030870 (2)

Ce marron-terracotta est superbe. Présenté par Huda Beauty comme un nude (bon, pas vraiment pour ma carnation de peau visiblement), c’est un rouge à lèvres que je porte surtout en soirée ou quand je reviens de vacances (et que mon teint est un peu plus hâlé). La texture est matte (il ne bouge pas de toute la journée !). Clairement, cette teinte serait merveilleuse sur une peau plus foncée que la mienne.

 

 

6) LE rouge parfait 

Le Marc, teinte n° 202 Goddess, Marc Jacobs (30,50 € chez Sephora) 

P1030821P1030823

P1030894P1030890 (2)

Dois-je vraiment faire un commentaire ? Ce rouge est hyper lumineux et tire presque vers le orangé. Je le trouve absolument magnifique. C’est un véritable coup de cœur !

Déodorant Schmidt’s : la déception !

ù P1030643

 

Mes proches pourraient me décrire comme une femme joyeuse et facilement enthousiaste. Je m’ébahis d’un rien, je ne suis pas difficile, bref, je suis bon public. Il est donc rare qu’un produit cosmétique ne trouve pas grâce à mes yeux. Bon j’exagère un peu. Il arrive quand même parfois qu’un produit me laisse un peu mitigée et tiède. En revanche, ce qui est très rare, c’est que j’affirme que je déteste un produit. Alors ça, vraiment,ça n’arrive pas souvent. Le déodorant Schmidt’s fait pourtant bel et bien partie de cette liste ultra restrictive alors même qu’il est adoré par 99% des personnes qui l’ont testé.

 

Présentation et composition du déodorant Schmidt’s

 

Ce déodorant est décrit comme étant 100% naturel, vegan et cruelty-free. Les déodorants de la marques sans donc sans sel d’aluminium, phtalate, paraben et autres cochonneries. La composition fait rêver (courte et composée de mots compréhensibles !)

 

Outre, sa composition visiblement parfaite, le déodorant a également le bon goût de se décliner en plusieurs odeurs différentes à travers deux gammes (la gamme normale et la gamme pour les peaux sensibles) : bergamote-citron, rose-vanille, géranium, arbre à thé, sauge-lavande, ylang-ylang-calendula, bois de cèdre-genévrier, sans parfum.  La gamme se compose donc de déodorants aux parfums féminins, masculins mais également mixtes. La marqué a visiblement pensé tout le monde, et c’est un très bon point.

Sur le papier, ce déodorant a absolument tout pour (me) plaire.

 

Le déodorant Schmidt’s mis au banc d’essai

Son prix est élevé par rapport au prix moyen d’un déodorant de grande surface mais se situe dans la moyenne de ceux vendus en pharmacies. Notons cependant que les déodorants de supermarché sont réputés pour leur nocivité pour la santé donc le calcul est vite fait ! Ma règle d’or c’est que je ne fais jamais d’économie quand il s’agit de ma santé, du coup, quand j’ai vu le déodorant Schmidt’s dans un rayon de mon Monoprix, je n’ai pas réfléchi longtemps et je l’ai mis dans mon panier de courses.

Quelques minutes plus tard, délestée de 11€, je rentre chez moi avec mon fameux déodorant dont j’avais entendu tant d’éloges. Je m’empresse de le tester car j’ai hâte de voir ce qu’il a dans le ventre. Je l’essaye et là… catastrophe ! A l’application, l’espèce de cire s’effrite totalement et ne glisse pas comme le ferait un autre déodorant en stick lambda. Il y a des petits bouts de cire qui tombent mais je ne m’avoue pas vaincue.

Je commence à lire la petite notice située au dos du produit et je réalise qu’il y a une mise en garde à l’attention de l’utilisateur.  Ce que je lis ne me rassure pas spécialement : « […]Une réaction cutanée peut se produire. Ne pas appliquer directement après le rasage. Ne pas appliquer plus qu’il n’en faut ou sur une peau endommagée. Cesser l’utilisation si des rougeurs ou de l’irritation surviennent. […] ». Résultat, ça m’a fait un peu flipper mais je n’ai eu aucune réaction au produit.

Le gros du problème arrive enfin. Le lendemain matin, après ma douche, je décide de le re-tester mais cette fois-ci dans les conditions d’une journée réelle (et pas juste en rentrant le soir pour tester rapidement). Résultat des courses : j’ai eu la sensation de ne pas avoir mis de déodorant. Je sentais la bergamote et le citron mais aussi un peu la transpiration (beurk!) et surtout, comble du chic, j’avais des petites boules de cires sous les aisselles. La grande classe quoi.

J’avoue que je ne l’ai plus jamais ré-utilisé depuis. J’ai abdiqué. Laissé tomber. Mon Schmidt est désormais relégué au fond du placard de ma salle de bain. Peut-être l’ai-je mal utilisé ? Aucune idée. En attendant, je me contente de mon bon vieux déodorant en stick de chez Sanex dont la compo est également super clean et qui coûte deux fois moins cher, pour un résultat parfait tout au long de la journée !

Bref, désolée Schmidt’s mais ça sera sans moi !

 

 

Mes favoris du mois d’août

Hello tout le monde ! Me voilà de retour après un petit moment d’absence. Le soleil, la chaleur et les vacances ont eu raison de moi. Mais le bonne nouvelle, c’est que je suis de retour, plus motivée que jamais !

Aujourd’hui, j’avais envie de vous parler de mes produits chouchous du mois. Pour certains, je les ai découverts ce mois-ci, pour d’autres je les ai simplement redécouverts à l’occasion de l’été. Voici ma petite sélection beauté / lifestyle du mois d’août :

Yankee Candle, Midnight jasmine (104 g. / 11€90 chez Truffaut)

P1030571

P1030574

Je suis une dingue de bougies. J’adore ça ! Les bougies des marques Esteban et Yankee Candle sont mes favorites car elles sentent fort et longtemps en plus d’avoir des odeurs divines ! Je craque encore plus pour les Yankee Candle qui ont un design adorable. Si j’aime un peu toutes les odeurs (qu’elles soient gourmandes, fleuries ou fruitées), ce n’est pas le cas de mon chéri qui préfère les odeurs de propre et les odeurs fleuries, bref les senteurs légères et pas trop capiteuses. On est tombés d’accord sur cette bougie au Jasmin et on ne regrette pas. C’est simple, on dirait qu’il y a un bouquet de fleurs fraîches dans le salon. Le bonheur ! Et en parlant de fleurs…

 

Fleurs synthétiques, SIA (entre 5 et 10€ la branche au BHV Marais)

 

p1030563.jpg

Décidément on reste dans le thème des fleurs ! Pourquoi des fleurs synthétiques plutôt que des fleurs fraîches ? Tout simplement parce que nous avons un chat un peu trop fan des bouquets de fleurs. Aucune fleur ne lui résiste : nous ne comptons plus le nombre de fois que le vase plein d’eau est tombé sur le sol et rien n’a permis de l’en éloigner. Les fleurs sont également toxiques pour les chats donc nous avons préféré laisser tomber (tant pis pour les surprises romantiques de chéri à l’occasion de notre anniversaire. #cetaitlebontemps!).

Le problème c’est que les fleurs synthétiques bah c’est un peu moche et ringard… Loin de me démotiver, j’ai cherché s’il en existait des jolies. Et il en existe, hallelujah ! C’est au BHV à Paris que nous avons trouvé notre bonheur. Les fleurs synthétiques de la marque SIA sont décrites comme « haut de gamme » et force est de constater que cela est vrai. C’est un peu cher (entre 5 et 10€ la branche en moyenne) mais il faut voir cela comme un investissement. Bon, on voit bien que les fleurs sont fausses de près mais c’est toujours mieux que rien. Et puis c’est plutôt sympa de faire son propre bouquet en piochant ça et là des fleurs (car oui, il y a un vaste choix) !

 

Brosse démélante, Tangle Teezer (13€50 chez Sephora)

P1030581P1030579

La sauveuse des cheveux longs ! Cette brosse avait fait le buzz il y a trois ou quatre ans sur la blogosphere. Et c’est à cette époque que je l’avait achetée. Je n’ai jamais regrettée mon achat. C’est pour moi un indispensable dans ma salle de bain. Le brosse, grâce à ses picots particuliers (on ne le voit pas sur la photo mais les picots ont des tailles différentes), permet un démêlage des cheveux sans difficulté ni douleur. Et ça, pour les cheveux longs, c’est parfait. Je l’ai oublié durant mes dernières vacances en Bretagne et comment vous dire… je l’ai amèrement regrettée après une journée à la plage. Mes cheveux plein de sel étaient impossibles à démêler. Je me suis maudite de l’avoir oubliée. Plus jamais sans ma Tangle Teezer !

 

Rouge à lèvres Lipstories Sephora, Take a bite (8€99 chez Sephora)

 

P1030611P1030614P1030623

Je ne vais pas m’étendre sur les nombreuses qualité des lipstories Sephora (cela fera prochainement l’objet d’un article plus complet). Je vous présente ici le Lipstories n° 35, Take a bite. Il fait parti des rouges à lèvres mat de la gamme. C’est un superbe framboise flashy. Il est parfait quand il fait beau et chaud puisqu’en plus d’avoir une teinte estivale, il tient extrêmement bien (il en est difficile à enlever avec du démaquillant, c’est dire!). Je l’adore !

 

Brume parfumée Vista Cove de chez Hollister (environs 10€)

 

P1030638J’adore le parfum mais je n’en porte quasiment pas l’été. On dit que cela peut occasionner des tâches sur la peau (l’alcool sur la peau et le soleil ne font pas bon ménage!) et je n’ai pas non plus envie d’attirer toutes les guêpes du quartiers (les guêpes et moi on est pas hyper copines).

L’alternative idéale c’est donc les brumes corporelles. L’odeur est bien plus légère et se sent à peine. Les brumes Victoria Secret ne sont plus à présenter, mais les Hollister n’ont rien à envier à la célèbre marque de lingerie ! Ma préférée est la Vista Cove. Son odeur me fait penser à un parfum connu mais je n’ai jamais réussi à savoir lequel. La marque Hollister décrit cette brume comme un « parfum rafraîchissant et fruité aux notes de magnolia et limonade de Solana Beach ». Vraiment une odeur de vacances quoi !

 

Et voilà pour les favoris du mois d’août. Quels sont les vôtres ? Dites moi tout en commentaires !

 

 

 

Orgasm de Nars : le blush qui va vous faire rosir de plaisir

36934343_10217506720966378_6893636670034280448_n

 

Je crois que le blush Orgasm de Nars n’est plus à présenter. S’il y a bien un produit mythique chez Nars, c’est bien celui-là, à tel point que la marque a même créé une collection Orgasm dans laquelle la mythique teinte rose-pêche dorée se décline en plusieurs produits (blush poudre, blush en stick, rouge à lèvres, highlighter…).

Le nom de ce blush est plutôt équivoque et aurait la mission de teinter nos joues comme elles le seraient naturellement au moment de l’orgasme. Tout un programme…

Pourtant, malgré cet engouement quasi unanime, j’ai longuement hésité avant de l’acquérir.

Le prix est déjà plutôt dissuasif puisqu’il est vendu au prix de 32€ pour 4,8g de produit. Alors oui, il existe des blush aux prix plus exorbitants mais 32€, c’est quand même plutôt cher pour un produit.

Ensuite, je n’ai jamais été une très grande fan de blush. Je ne me l’explique pas, c’est en général un produit qui me laisse de marbre. Je saute rarement de joie devant les nouveautés de blush, j’en ai deux ou trois dans mes tiroirs et je m’en contente très bien. Pour moi le blush soit c’est raté et on a l’air d’un clown aux joues trop rouges, soit c’est invisible et donc pas extraordinaire. C’était sans compter sur mon voyage à New York l’été passé. Si j’ai été ébahie par l’architecture new-yorkaise, les gratte-ciel, Centre Park et le Met’, j’ai également été impressionnée par la beauté des new-yorkaises. C’est simple, les new-yorkaises sont hyper sophistiquées et n’ont jamais peur d’en faire trop. Là où les parisiennes, prudentes, choisissent entre le maquillage de la bouche ou celui des yeux, les habitantes de la Grande Pomme optent sans hésiter pour les deux. Nous on met des sneakers Nike pendant qu’elles gravissent la 5th Avenue juchée sur des stilettos Manolo Blahnick. Bref, je les ai trouvées incroyables. Ce qui m’a finalement le plus marqué chez elles, c’est donc leur allure mais surtout leur façon d’appliquer leur blush. Elles l’appliquent lourdement sur les joues, avec des teintes foncées (parfois un peu trop, c’est vrai), ce qui structure leur visage et apporte beaucoup de sophistication au rendu final de leur maquillage. Tout ça pour dire que c’est depuis ce voyage que j’ai doucement commencé à changer d’avis sur l’utilité du blush. S’il m’arrivait souvent de squeezer l’étape blush de mon maquillage, ce geste est désormais devenu pour moi indispensable ou presque.

Du coup, à mon retour en France, j’ai eu envie de trouver LE blush. Je me contentais jusqu’alors du Rose frisson de chez Bourjois mais je trouvais qu’il était trop léger et j’avais l’impression que mon pinceau ne parvenait pas à accrocher suffisamment le produit. J’ai donc cherché sur mes blogs favoris des avis sur différents blush afin de trouver le graal. Tous ou presque évoquaient le blush Orgasm de Nars. Ce qui est incroyable, c’est combien ce produit est clivant. C’est simple, soit on l’adore, soit on le déteste. Et parmi les critiques qui pouvaient lui être fait, j’ai pu lire qu’il donnait une teinte rougeâtre aux peaux claires … ma hantise ! Malgré tout, je ne me suis pas laissée impressionner et j’ai décidé de lui laisser sa chance. Après tout, c’est un produit mythique. J’ai tout de même joué la carte de la sécurité et j’ai opté pour un format voyage intégrant le blush Orgasm mais également le bronzer Laguna, tout aussi mythique.

P1030723

 

36915628_10217506720886376_7582100866518220800_n

 

Premières impressions et avis  :

La couleur du blush est superbe. C’est un joli rose corail avec des paillettes dorées. La couleur peut faire un peu peur a priori car elle est soutenue, un peu vive. Le blush en lui-même n’a aucune odeur, ce qui est un bon point.

A l’application, la couleur est incroyable. Il faut avoir la main légère car la couleur est soutenue et que la poudre accroche bien sur la peau. Il vaut mieux passer plusieurs fois légèrement sur la pommette avec son pinceau pour moduler et dompter la couleur. Le rendu est magnifique, je suis conquise.

Seule déception : les paillettes disparaissent à l’application, ce qui est un peu dommage mais qui pourra rassurer certaines plus frileuses.  Egalement, c’est un blush peu adapté aux peaux rosées souffrant de rougeurs ou de couperose. Il m’est arrivé de ne pas le mettre les jours où ma peau est capricieuse et rougie. La couleur rose orangée est en effet peu flatteuse sur ce genre de carnations.

Pour vous donner un petit aperçu du rendu de la chose :

P1030732

P1030734

P1030074

37063757_10217506668805074_1866568747909644288_n36933699_10217506668725072_469261276288122880_n

 

Honnêtement ces photos prises avec mon Iphone 7 ne lui rendent pas justice, la couleur est comme atténuée (vivement que je m’achète un appareil photo digne de ce nom). (edit : avec mon appareil bridge, la couleur est totalement inexistante… Ce ne fut pourtant pas faute d’essayer. Vivement que je m’en sorte mieux avec le réglage de la luminosité!)

Et vous, vous connaissez ce blush ? Vous l’appréciez autant que moi ? Dites-moi tout dans les commentaires !

 

J’aime / J’aime pas (version beauté)

aroma-assorted-bath-965989

S’il y a bien quelque chose que j’adore dans le blogs, c’est quand l’auteur parle de lui et qu’il se livre un peu. Quand en plus, c’est en lien plus ou moins direct avec la thématique de son blog, c’est encore mieux.

Pour cet article, je n’ai aucun mérite puisque j’ai franchement copié l’idée de la jolie Amélie du blog Beauty & Gibberish qui l’avait écrit il y a de ça deux ans. Et pour rendre totalement à César ce qui est à César, le J’aime / J’aime pas a tout d’abord était pensé par Natacha Birds, blogueuse qu’on ne présente plus tant elle est talentueuse et connue.

Bref, c’est partie pour mon J’aime / J’aime spécial beauté :

 

J’aime :

J’aime les parfums qui sentent bon la lessive (Amazing Grace de Philosophy est mon chouchou). J’aime l’odeur vanillée de certains rouges à lèvres. J’aime me démaquiller le soir en rentrant chez moi. J’aime recevoir une commande Séphora (encore plus quand j’ai utilisé un code promo). J’aime me rendre dans les boutiques M.A.C. J’aime plonger mes doigts dans un pot de crème neuf. J’aime l’odeur de l’huile prodigieuse Nuxe. J’aime mettre une crème contour des yeux avant d’aller dormir. J’aime changer de couleur de cheveux. J’aime mettre une brume parfumée avant d’aller me coucher. J’aime mon baume à lèvre Burt Bees qui sent bon le miel. J’aime les nouveautés maquillage. J’aime m’épiler les sourcils. J’aime me maquiller. J’aime me faire maquiller. J’aime l’odeur de l’eau florale de rose. J’aime me demander quelle couleur de vernis je vais mettre. J’aime l’odeur des blush Bourjois. J’aime m’acheter un produit maquillage en guise de récompense. J’aime regarder les nouvelles collections beautés des grands créateurs.

 

J’aime pas : 

J’aime pas l’odeur du dissolvant. J’aime pas mettre de la crème sur le corps après la douche. J’aime pas les mascaras waterproof. J’aime pas nettoyer mes pinceaux. J’aime pas les textures qui collent. J’aime pas avoir les cheveux mouillés. J’aime pas les fonds de teint trop épais. J’aime pas rater mon trait d’eye-liner. J’aime pas éternuer quand mon mascara n’est pas encore sec. J’aime pas quand mon rouge à lèvres est mal posé et qu’il dépasse. J’aime pas avoir les lèvres gercées. J’aime pas le déodorant en spray. J’aime pas me maquiller quand il fait chaud. J’aime pas mettre du fond de teint quand j’ai la peau sèche. J’aime pas me maquiller les sourcils. J’aime pas non plus me les faire tatouer. J’aime pas attendre que mon vernis à ongles sèche. J’aime pas m’attacher les cheveux. J’aime pas le contouring. J’aime pas laisser poser un masque sur mon visage. J’aime pas les parfums capiteux. J’aime pas que mon fond de teint soit trop clair.

 

Et vous alors ?